Crédits

Ce carnet a été créé dans le cadre de la rédaction d’un mémoire de M2 concernant les pratiques du tatouage chez les femmes criminelles dans la première moitié du XXe siècle, à Paris et à Londres, à l’université Lille 3, par Jeanne Barnicaud. Il élargit les perspectives initiales en y ajoutant une attention portée au XIXe siècle et à l’histoire plus générale du tatouage chez les femmes.

En raison de son sujet, il sera également aussi abondamment illustré que possible, et visera à intéresser étudiants comme chercheurs en histoire, passionné d’arts comme membres des communautés du tatouage contemporaines.

  • Rédacteur en chef : Jeanne Barnicaud
  • Crédits photographiques de l’image d’en-tête: Femme tatouée, affiche 1913-1914, Gallica-BNF